appelé aussi Four Banal

:
 Dans les temps anciens, les habitants préparaient et venaient faire cuire leur pain dans le four communal. Chaque pain était marqué du signe de son propriétaire afin de le reconnaître une fois cuit. Le four était allumé une fois par semaine. De mémoire de St Jeannais personne ne l’avait vu en activité avant qu’il ne soit remis en service il y a quelques années à l’occasion d’une journée citoyenne. Aujourd’hui rénové le four est rallumé chaque année à l’occasion de la fête du village organisée pat l’association « les amis de St Jean ». On y cuit plusieurs fournées de pain. Il set également de lieu culturel et festif. Attenante à la voute du four, une « prison », toute petite, accueillait ivrognes et vagabonds qui pouvaient y dormir au chaud.Le four banal :
 Dans les temps anciens, les habitants préparaient et venaient faire cuire leur pain dans le four communal. Chaque pain était marqué du signe de son propriétaire afin de le reconnaître une fois cuit. Le four était allumé une fois par semaine. De mémoire de St Jeannais personne ne l’avait vu en activité avant qu’il ne soit remis en service il y a quelques années à l’occasion d’une journée citoyenne. Aujourd’hui rénové le four est rallumé chaque année à l’occasion de la fête du village organisée pat l’association « les amis de St Jean ». On y cuit plusieurs fournées de pain. Il set également de lieu culturel et festif. Attenante à la voute du four, une « prison », toute petite, accueillait ivrognes et vagabonds qui pouvaient y dormir au chaud.