17/08/2020

Madame, Monsieur,
Le préfet du Gard vient de nous informer que la situation sanitaire du département continuait
à se dégrader avec un seuil d’incidence (nombre de personnes testées positives au
coronavirus par test RT-PCR rapporté au nombre d’habitants) de 18 cas pour 100 000
habitants. Désormais, le département est classé en niveau de vulnérabilité modéré.
Cette semaine, quinze communes du GARD ont pris des mesures contraignantes sur les gestes
barrières rendant le port du masque obligatoire sur la voie publique, dans les lieux ouverts au
public entre 10 heures et minuit jusqu’au dimanche 20 septembre 2020.
A ce jour, je ne compte pas solliciter notre Conseil Municipal pour prendre, ici, des
dispositions coercitives.
Toutefois, je vous invite en ces temps compliqués à la plus grande prudence afin de prévenir
tout éventuel développement d’un foyer de COVID-19 dans notre commune. Ne jouons ni
avec notre santé, ni avec celle des autres.
Comme la plupart des Français qui placent en tête de leurs inquiétudes le risque sanitaire pour
eux-mêmes et leurs proches. J’en appelle à la plus grande vigilance, au respect des gestes
barrière afin d’éviter autant que faire se peut d’être affectés par ce virus.
Je conçois que la première période de confinement a été longue, pénible mais il faut être
vigilant et ne pas baisser la garde.
Si le port du masque semble généralement bien respecté, les mesures de distanciation sociale
sont en train de nous échapper. Il est important d’être extrêmement rigoureux. Nous devons
être intransigeants en maîtrisant autant que faire se peut nos comportements par crainte de
l’arrivée de ce virus dans notre commune.
Ne minimisons pas un danger grave aux dénouements trop souvent tragiques. Ayons à l’esprit
que la légèreté se paye bien souvent comptant.
J’espere pouvoir compter sur vous pour que dans les années a venir chacun puisse être
satisfait de la manière dont nous avons fait face ensemble à cette épidémie.
Georges DAUTUN